Logo Assurancevie-frais0.com

assurancevie-frais0.com

Les rentiers aujourd'hui

Au 19e siècle, du temps du père Goriot, il valait mieux être riche plutôt que de travailler. On cherchait l’héritage et l’héritière. Les riches étaient rentiers et le taux de croissance du pays était faible. Les guerres de 14 et 39 et la crise de 29 ont changé la donne.

Après la dernière guerre, pendant les 30 glorieuses, la richesse provenait du travail et la répartition du patrimoine a évolué : Le patrimoine était beaucoup moins concentré et le pouvoir d’achat moyen a beaucoup augmenté. La croissance du pays était très importante.
Selon Thomas Piketty (un économiste français), la croissance du PIB dans les pays développés va continuer à se stabiliser à un niveau très faible. Les salaires n’augmentent plus et nous revenons au temps des rentiers. 

- Que constate-t-on et qui sont les rentiers ?

1. Les rentiers sont d’abord les retraités.

La richesse et le patrimoine sont largement concentrés entre leurs mains. Le niveau de revenu des retraités en France est à peine inférieur à celui des actifs (ce que l’on retrouve nulle par ailleurs), il est même supérieur si l’on inclut les revenus du patrimoine. Et ils n’ont pas les charges de la résidence principale, de la voiture… Ils se sont parfois constitués un patrimoine immobilier et les emprunts sont souvent faibles ou terminés. Ils ont donc un pouvoir d’achat beaucoup plus important que les actifs.

Chez les retraités (ceux qui vivent principalement des régimes de retraites), on doit distinguer 2 catégories à la mentalité très différente :

  1. Les retraités qui ne veulent prendre aucun risque… et qui voient inéluctablement leur patrimoine fondre sans même qu’ils s’en aperçoivent. Ils ont placé leur argent dans leur résidence secondaire (nous avons un parc de résidences secondaires parmi les plus importants du monde), en livret A, en assurance-vie en fonds euro. Le rendement avant fiscalité est inférieur à l’inflation : rien de dynamique et d’utile à l’économie.
    Généralement ils n’ont pas intégré que leur retraite allait fondre inéluctablement (n’oublions pas que nous avons encore provisoirement le régime de retraite le plus favorable aux retraités, mais aussi le plus dispendieux du monde). Le poids de la fonction publique a largement formaté les esprits et cette catégorie est prédominante. Une partie du patrimoine national est donc stérile.
  2. Il existe heureusement une autre catégorie de retraités qui considèrent que ce n’est pas parce qu’on a un certain âge que l’on ne peut plus gérer son patrimoine de façon active. Ils investissent encore dans le capital des Sociétés, les FCPI, les SCPI, des Ehpad, des Rémérés et n’hésitent pas à recourir au crédit pour développer leur capital. En matière d’assurance-vie, ils ont souvent une partie de leur patrimoine en unités de comptes. Certes, ils doivent organiser leur patrimoine de façon à ce que la gestion soit facile lorsqu’ils n’auront plus les capacités de gérer : ils ont généralement à l’esprit que leur retraite allait diminuer. Cette catégorie de retraités a toutes les chances de voir son capital progresser notablement entre le moment de la prise de retraite et le décès. En tout cas, elle assure ses vieux jours et le maintient de son pouvoir d’achat : elle s’assume.

Notre Cabinet Patrimoine a un rôle à jouer auprès de cette catégorie de retraités : nous sommes en harmonie de pensée et de comportement.

2. Il existe une deuxième catégorie de rentiers : ce sont les héritiers

Là encore les comportements sont très différents.

  • Il n’est pas rare de voir des fortunes disparaître en une ou 2 générations : pauvre petite fille riche qu’as-tu fait de tes sous…
    Les placements sont souvent stériles, on se croit riche et on dépense, l’argent n’est plus dans les affaires.. et parfois on a choisi de s’exiler fiscalement. Le patrimoine hérité est assez largement non déclaré, hors de France et complètement stérile. Oui malheureusement une bonne partie du Patrimoine hérité est géré de cette façon.
  • Il y a une autre catégorie d’héritiers : ceux qui ont compris qu’avec un taux de croissance du pays extrêmement faible, ils n’ont aucune chance  de préserver et de faire croitre leur capital s’ils ne le gèrent pas de façon dynamique : nous sommes revenus à une période où nous allons assister à une re-concentration du capital des français entre les mains de ceux qui sont capables d’initiatives de curiosité et capables de prendre des risques contrôlés : la période n’a jamais été aussi favorable pour développer son patrimoine grâce à l’effet de levier du crédit.
    Les taux de crédit sont encore anormalement bas et on trouve de nombreux produits ayant une rentabilité très largement supérieure au taux de crédit (ce n’est pas parce que l’on a un certain âge, que l’on ne peut plus emprunter). Les conseils de Patrimoine peuvent être utiles à cette catégorie de rentier.
  • La troisième catégorie de rentier ce sont les chefs d’entreprises qui ont vendu leur affaire : Chez eux, tout le patrimoine est à réorganiser.
    La réorientation du patrimoine peut parfois se prévoir avant la vente, mais généralement nous sommes contactés lorsque la vente est réalisée.
    Le Cabinet Patrimoine peut avoir un rôle à jouer pour réorganiser complètement le patrimoine en le diversifiant. Généralement cette catégorie d’investisseurs est sensible à la philosophie et à l’approche du Cabinet. 

Lorsque vous êtes rentiers, vous avez à vous poser quelques questions :

  • Comment puis-je gérer mon patrimoine de façon dynamique sans perdre de vu qu’à un moment ou un autre mes capacités peuvent diminuer ?
  • Comment puis-je organiser mon patrimoine pour que si je disparais mon conjoint soit en mesure d’assurer une gestion saine ?
  • Me faut-il en priorité des revenus complémentaires ou puis-je chercher à augmenter mon patrimoine ?
  • Ai-je besoin d’aider mes enfants et si oui comment vais-je faire pour que cela leur soit utile ?
  • Dois-je écouter mon Notaire qui me préconise une donation de nue-propriété pour limiter peut être par la suite mes droits de successions ?

C’est à vous de vous poser et de répondre à ces questions mais le Cabinet Patrimoine peut vous y aider.

 

Notre sélection de fonds